Avantage Courtage Courtier en prêt et immobilier à Le Chesnay

BITTAR Isabelle
Courtier Avantage Courtage à Le Chesnay

Localisation
78150 Le Chesnay

Téléphone
+33 1 48 90 00 48

Contact

Success-stories du courtier

Elle construit alors un argumentaire sur mesure qu’elle présente au réseau des partenaires financiers Avantage Courtage : le couple est capable d’épargner et dispose d’un apport de 45 000 € pour une demande de prêt de 200 000 €.

Ana et Redan sont tous deux philippins. Déjà installés en France avec leurs deux enfants, ils souhaitent quitter leur appartement de 38 m² pour investir dans une maison à Argenteuil. Malheureusement, ne maîtrisant pas le français, ils se voient opposer un refus de leur banque avant même examen du dossier et ce, malgré un CDI et des revenus stables bien que modestes.

C’est là qu’Isabelle, courtier Avantage Courtage, entre en scène à la demande d’un des amis du couple. Malgré le contexte économique morose et le durcissement des conditions d’octroi des prêts, elle décide d’apporter son soutien et étudie le dossier en détail. Elle construit alors un argumentaire sur mesure qu’elle présente au réseau des partenaires financiers Avantage Courtage : le couple est capable d’épargner et dispose d’un apport de 45 000 € pour une demande de prêt de 200 000 €.

Ce travail porte ses fruits puisqu’une des banques consultées accepte de financer un prêt de 202 000 € sur 25 ans. Très à l’écoute, le directeur d’agence a su accompagner Ana et Redan avec bienveillance et efficacité. Depuis, la petite famille s’épanouit pleinement dans sa maison.

Après le déconfinement de mai 2020, soit un an après leur rendez-vous initial, ils reprennent contact avec Isabelle. Contrairement à la bourse, la pierre reste une valeur sûre sur laquelle ils ont décidé de miser.

Couple mariés s’intéresse au fonctionnement du Pinel. Déjà en relation avec Isabelle Bittar, mandataire Avantage Courtage qui leur a trouvé un financement pour leur résidence principale en 2014, les clients la sollicitent à nouveau en juillet 2019.

Monsieur est consultant RH et Madame consultante en informatique. Leur projet : fonder une famille et investir en Pinel. Si le rendez-vous de simulation leur permet de bien percevoir l’intérêt du dispositif, ils ne se sentent pas pour autant prêts à franchir le cap et expriment le besoin de prendre le temps de la réflexion.

Après le déconfinement de mai 2020, soit un an après leur rendez-vous initial, ils reprennent contact avec Isabelle. Contrairement à la bourse, la pierre reste une valeur sûre sur laquelle ils ont décidé de miser.

Il rappellent Isabelle pour  retravailler sur leur projet locatif et économiser des impôts, sachant que les revenus de Monsieur ont encore augmenté.

Contrainte : ils souhaitent une livraison en 2020, en région parisienne et proche des transports.

Isabelle effectue des recherches parmi les 100 promoteurs à sa disposition et déniche un bien remis à la vente avec livraison en décembre 2020. Il s’agit du dernier lot d'un programme dans le 95 au pied du RER. Elle dépose une option sur cette opportunité que le promoteur accepte de bloquer. Il faut faire vite car de nombreux candidats se positionnent sur ce produit.

Très arrangeant, l’interlocuteur chez le promoteur permet au couple de visiter le lot inachevé et même de choisir ses carrelages et parquets. Le contrat est signé dans la foulée et la demande de prêt en cours permet aux heureux acquéreurs de partir en vacances sereinement.

« Acquisition d’une résidence principale pour un couple avec trois enfants » Avantage Courtage concrétise le projet de vie d’une famille ayant reçu de nombreux refus de la part des banques

Vivant avec un peu moins de 3500 € par mois, Coline et Alexandre désirent acquérir une maison de 94m2 pour élever leurs trois jeunes enfants. Cependant, pour Coline, cadre de gestion, comme pour son mari Alexandre, agent logistique, ce projet paraît irréalisable.

Le statut de Coline est pourtant stable, avec des revenus de 26 000 € par an et une ancienneté de 9 ans dans son entreprise. Malgré cela, c’est la situation de son mari qui inquiète les banques. Son obtention récente d’un CDD dans une entreprise de logistique après avoir travaillé un an en tant qu’intérimaire laisse présager des revenus incertains, pouvant compromettre le remboursement d’un prêt. Le couple enchaine ainsi les refus de la part des banques qui ne veulent pas risquer un endettement de plus de 33% reposant uniquement sur Coline si le CDD de son mari n’est pas reconduit.

Grâce à son comité d’entreprise, Coline prend contact avec Avantage Courtage et le couple fait la connaissance d’une de leur mandataire, Isabelle. Croyant en leur dossier, Isabelle défend les intérêts des deux parents auprès des banques, car selon elle, il est très probable que le CDD d’Alexandre débouche sur un CDI. En effet, ce dernier est entré dans l’entreprise de logistique grâce à une agence d’intérimaire que la société lui a conseillé de quitter afin de les rejoindre en CDD, preuve de la confiance lui ayant été accordée.

Isabelle met ainsi en avant la promesse de CDI d’Alexandre pouvant lui garantir des revenus stables et réguliers, ainsi que l’apport de 15 000 € mis dans l’opération par le couple. Grâce à ces arguments et à la persévérance d’Isabelle, une banque accorde un prêt de 207 000 € à Coline et Alexandre et toute la famille peut alors s’installer dans cette nouvelle maison et ainsi concrétiser le projet d’une vie.

Voir les autres success-stories

_                                                   

_

Je m'inscris.