Les taux de crédit immobilier au plus bas : une bonne nouvelle ? ​

Dans la presse ou entre collègues, il est de bon ton de comparer les taux de son prêt immobilier. Pourtant, il n’est pas forcément aisé de s’y retrouver. Pourquoi ? Parce qu’un taux dépend de multiples variables, propres au projet de chacun. La durée du crédit et le profil de l’emprunteur sont les premiers critères qui influenceront le taux de crédit consenti par le prêteur. En 2019, les profils les plus solides peuvent espérer emprunter à moins de 1 % sur 20 ans, mais un emprunt sur 10 ans sera aussi consenti à un taux plus bas que si vous empruntez sur 25 ans. Une fois ces bases posées, il faut bien le dire : les taux de crédit atteignent des planchers historiquement bas.

Selon le dernier rapport de juin 2019 de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, la moyenne est actuellement de 1,29 %, pour un taux hors assurance et une durée moyenne d’emprunt d’environ 19 ans. C’est 4 fois moins qu’au début des années 2000 et presque 10 fois moins qu’au début des années 90. En 2016, les taux avaient déjà battu des records, mais les taux moyens constatés étaient « encore » de 1,45% – 1,59% sur 20 ans. 2019 offre donc de très bonnes perspectives pour s’endetter.

LES TAUX D'INTÉRÊT NE CESSENT DE BATTRE DES RECORDS À LA BAISSE

Découvrez comment en profiter et faites une simulation de crédit.

CALCULER MON PRÊT

Urgence ou tendance de fond ?
Gros avantages de ces taux bas : ils font baisser le coût global du crédit, permettent d’obtenir des durées de remboursement plus courtes, avec moins d’apport personnel, mais attention toutefois aux effets pervers : ils font aussi flamber les prix du marché immobilier.

Mieux vaut donc se donner le temps d’être sûr de son achat plutôt que de chercher à tout prix le taux le plus bas. En revanche, pour les emprunteurs qui ont souscrit des crédits à plus de 2 %, c’est le signal pour entamer une renégociation de leur taux avec l’aide d’un courtier qui mettra en concurrence les banques et les assurances de prêts.

Toutes les conditions semblent donc réunies pour que les banques continuent à proposer des taux très bas. Mais pour combien de temps encore….? That is the question !!!

Fermer le menu