Le Prêt à Taux Zéro, l'allié du premier achat immobilier

Le « PTZ » a incité de nombreux Français à se lancer dans l’acquisition de leur résidence principale. Sans frais et sans intérêt, il allège le coût de l’opération… De plus, même s’il reste soumis à plusieurs conditions, le PTZ peut bénéficier à environ 80 % des Français.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un crédit immobilier sans intérêt ni frais de dossier. S’il est accordé par les banques, c’est l’Etat qui finance les intérêts.

Les règles à respecter 

L’acquisition doit concerner l’achat d’une résidence principale, l’emprunteur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale dans les deux ans précédant la mise en place du prêt et le crédit est soumis à un plafond de revenus. Ce dernier, relativement élevé, dépend de la taille du foyer et de l’emplacement du bien acheté.

Identifier la zone géographique de l’opération. Le législateur a réparti le territoire en 4 zones : A (Paris, par exemple), B1 (qui comprend les Dom Tom), B2 et C selon les dispositions de l’arrêté du 1er août 2014 du Code de la Construction.

 

FAIRE UNE DEMANDE POUR LES ZONES "B2" ET "C"

Au-delà du 31 décembre 2019, dans le neuf, le PTZ devrait être réservé aux zones "A" et "B1" où la demande est très forte.

Contacter un de nos courtiers

Votre seuil de ressources autorisé augmente en fonction de la localisation dans une zone considérée comme « chère » (la zone A notamment) et en fonction de la taille du foyer. Pour une famille de 4 personnes en zone C, le seuil de ressources est de 48 000 € par an. En zone A, il est de 74 000 €. Le maximum est de 118.400 € pour un foyer de plus de 8 personnes.

Plus d’information sur Prêt à Taux Zéro

Le PTZ représente un apport sans frais. Si vous êtes éligible au PTZ, vous pouvez réaliser plusieurs types d’achat immobilier. Vous pourrez acquérir un logement dans une résidence en construction, un logement neuf ou encore un bien ancien nécessitant des travaux. Cet apport sans frais va financer une partie de l’investissement : de 20 % (zones B2 et C) jusqu’à 40 % (zones A et B1). Des crédits immobiliers classiques financeront le reste de l’opération.

Les remboursements du PTZ peuvent être différés. La durée totale de remboursement d’un Prêt à Taux Zéro est de 20, 22 ou 25 ans. L’autre particularité du PTZ est la période de « différé », de 5 à 15 ans. Cela veut dire que pendant cette période, aucune mensualité ne doit être remboursée.

A noter : Ce sont les personnes les plus modestes qui peuvent profiter des conditions les plus favorables, aussi bien sur la durée totale du prêt que sur la durée du « différé ». 

Fermer le menu