Success storie « La revente d’une maison suite à un divorce »

Propriétaires depuis trois ans d’une maison dont la recherche de financement avait été confiée à Avantage Courtage, Anthony et Mélissa se séparent. Chacun s’étant considérablement investi dans les travaux de rénovation du bien, la revente constitue une décision difficile. 

Anthony contacte sa banque pour racheter la part de Mélissa à hauteur de 160 000 €. Malheureusement, l’offre formulée par son conseiller ne dépasse pas 140 000 €.

Il prend alors attache avec Virginie Aurat, mandataire Avantage Courtage. Cette dernière, consciente du taux d’endettement serré de son client, tente alors une deuxième approche auprès de la même banque. Elle sollicite cette fois un prêt immobilier progressif parfaitement en phase avec la situation d’Anthony par rapport à son âge et à ses objectifs.

A titre exceptionnel, le conseiller, ayant omis d’envisager une telle formule, accepte de relancer l’étude de la demande de financement. Le prêt est obtenu et Anthony conserve sa maison.

_                                                   

_

Je m'inscris.