Fixe, variable ou mixte... tout pour s’y retrouver parmi les différents taux.

Pour financer un projet immobilier, vous pouvez opter pour différents taux d’intérêt. L’arbitrage entre coût du crédit et sécurité peut virer au casse-tête. Mieux vaut savoir de quoi on parle. ​Il existe 3 types de taux d’intérêt différents :

LE TAUX FIXE

Garantit un taux d’intérêt unique.

Vous recherchez la sécurité sur toute la durée de remboursement ? Optez pour le taux fixe. Dès la signature d’un prêt à taux fixe, l’emprunteur connaît le montant de ses mensualités et le coût total de son crédit. C’est la solution qui offre le plus de visibilité et de sécurité à long terme. Elle permet aussi de comparer aisément plusieurs offres de crédit grâce au Taux Annuel Effectif Global (TAEG)* qui comprend tous les frais liés à l’emprunt, y compris les assurances-crédits.

Avantage principal de ce type de taux : en cas de hausse, il restera inchangé. Le principal bémol reste le remboursement anticipé : des pénalités pouvant représenter jusqu’à 3 % du capital restant dû peuvent être exigées par le prêteur.

LE TAUX VARIABLE

Evolue en fonction du marché.

Le plus risqué, mais avantageux en phase de baisse des marchés.  Avec un prêt à taux variable, l’emprunteur fait un pari sur l’avenir puisque le taux évolue en fonction de l’évolution du prix de l’argent pour les banques, l’indice de référence est le plus souvent l’Euribor**

En période de taux élevés, il est généralement au démarrage, plus bas que le taux fixe. Il permet donc d’emprunter davantage. Cette option est à privilégier lorsque les revenus de l’emprunteur sont censés augmenter au fil du temps. Le bon compromis consiste alors à opter pour un taux variable capé : sa variation à la hausse est plafonnée dès la signature du contrat. Idem pour les variations à la baisse qui peuvent même parfois être illimitées. 

LE TAUX MIXTE

Conjugue les 2 systèmes.

Le plus consensuel : le taux mixte.  Autre possibilité pour les emprunts de courte durée (5 à 10 ans), le taux mixte qui propose des premières années de remboursement à taux fixe et les suivantes à taux variable. 

Cette solution qui reste assez sûre, peut s’avérer un bon calcul en cas de revente dans un délai court (de 7 à 10 ans), c’est-à-dire pendant la phase de remboursement à taux variable.

Cette opération s’effectue généralement sans pénalités de remboursement anticipé.

Avantage Courtage  : Le taux fixe 

Très souvent, en passant par votre courtier en prêts immobiliers, vous pourrez en être exonérés. Pour plus de souplesse, ce prêt peut être modulable, permettant ainsi une augmentation ou une diminution des mensualités de remboursement.

POUR BIEN ARBITRER ENTRE LES TAUX :

Demandez à un de nos courtiers d’analyser votre profil emprunteur et d’identifier, ensemble,

le type de taux qui vous correspondra le mieux.

NOUS CONTACTER

* Taux Annuel Effectif Global (TAEG) : cliquer pour savoir plus

** Indice de référence l’Euribor : cliquer pour savoir plus 

Fermer le menu