Le profil emprunteur, porte d'entrée vers le crédit immobilier

Avant de financer un projet immobilier, un organisme de crédit va d’abord dresser votre profil emprunteur. Situation financière, revenus ou encore gestion des ressources, tout est passé au crible. C’est sur la base de ce profil emprunteur que seront calculées les conditions financières de votre futur prêt immobilier. 
Le taux d’intérêt du prêt, le montant de l’assurance-crédit ou encore la durée d’endettement dépendront directement de votre profil emprunteur. Il s’agit avant tout de déterminer votre capacité à rembourser votre emprunt, et donc le risque potentiel, ou l’opportunité à travers la solidité de votre dossier que vous pouvez représenter pour une banque.

BÉNÉFICIEZ DE NOS RELATIONS PRIVILÉGIÉES AVEC LES BANQUES

Notre courtier est en mesure d'obtenir des avantages pour votre crédit selon votre profil d'emprunteur.

Contacter un de nos courtiers

Six points de vigilance pour optimiser voire améliorer votre profil emprunteur et bénéficier des conditions les plus avantageuses.

  • Votre situation familiale.
    Célibataire, marié(e), divorcé(e), avec ou sans enfants, la banque souhaitera connaître la stabilité de votre situation familiale et le nombre de personnes constituant votre foyer afin d’anticiper vos possibles dépenses à venir. De même, votre âge sera pris en compte. Les banques regardent d’un œil plus favorable les jeunes emprunteurs dans la mesure où ils ont plus de temps pour se constituer une épargne personnelle. Elles sont en revanche plus sélectives avec un emprunteur plus âgé.
  • Votre cadre professionnel. Le type de contrat (CDI, CDD, temps partiel, intermittent du spectacle, intérimaire, auto-entrepreneur, profession libérale…) et le secteur d’activité sont des informations déterminantes pour mieux cerner votre profil professionnel et vos perspectives d’évolution. Les banques privilégieront logiquement les contrats à durée indéterminée (CDI hors période d’essai) dans le cadre d’un endettement à long terme mais là encore nous réaliserons une étude personnalisée de votre dossier avant de le présenter à tel ou tel établissement bancaire.
  • Vos revenus dans leur globalité. Salaires, primes, revenus fonciers, placements financiers, chaque élément compte pour établir une représentation juste du revenu net global de l’emprunteur. Vos extraits de compte seront analysés avec minutie. Limitez par conséquent au maximum les découverts bancaires les mois précédents votre demande de prêt.
  • Votre taux d'endettement.
    Attention à la fameuse règle des 33 % ! Avant de vous accorder un prêt, la banque va s’assurer de votre niveau actuel d’endettement, lié à d’éventuels prêts automobiles, crédits revolving ou autres projets immobiliers. Si les prêts en cours et le nouveau prêt à contracter représentent un endettement supérieur à 33 % de vos revenus, vous ne pourrez probablement pas être éligibles à ce nouveau crédit. 
  • Votre apport personnel. Un apport d’environ 10 % de la valeur du bien immobilier représente une garantie solide dans votre dossier. Un apport supérieur à 20 % permet de prétendre à un taux plus avantageux. Les banques prêtent vraiment attention à ce qu’on appelle la « quotité de financement », c’est à dire la part du prêt ramenée à l’ensemble du projet. Plus l’apport personnel est important, plus « la quotité de financement » est faible et votre dossier mieux considéré.
  • La nature du bien que vous envisagez d’acquérir. Le potentiel de revente du bien immobilier, sa valeur relative par rapport au marché ou encore son rendement prévisionnel (en cas d’investissement locatif) seront étudiés. Moins important que les autres, ce critère peut quand même entrer en ligne de compte.

 

A partir de l’analyse de ces 6 critères, l’organisme prêteur va élaborer votre profil emprunteur selon un barème, allant du plus risqué au meilleur. Plus la qualité de votre dossier sera élevée, meilleures seront les conditions d’accès au prêt. De plus, comme les règles changent selon les établissements de crédit, il est de votre intérêt de faire jouer la concurrence entre les organismes de financement.

C’est ici que le recours à un courtier devient intéressant. Avantage Courtage permet justement d’étudier l’ensemble de ces paramètres pour trouver les solutions de financement les plus avantageuses en fonction de votre profil emprunteur.

Fermer le menu